L’Art de la Cravate

L’ Art de la Cravate | 12 février 2013 at 21 h 44 min | Répondre
Noeud simple
Il se porte par plaisir ou par courtoisie. Simple à réaliser, une seule règle lui suffit : il doit être parfaitement ajusté au col et le bord large doit tomber juste au-dessus de la ceinture. Un élégant simple et pratique !

Noeud double
Comme le noeud simple, il s’exécute rapidement et sans difficulté. Il est plus imposant, plus original et met en valeur les cravates un peu fines.

Noeud Windsor
Pour les néophytes, le réussir relève presque de l’exploit. Mais qui s’y risque ne s’en passe plus, surtout avec les cols écartés. Il donne une allure folle aux cravates fines.

Noeud Demi-Windsor
Parfait pour les cols un peu larges, ce nœud comme son cousin germain donne du volume aux cravates fines. Il convient de le fendre dans sa partie basse. On appelle ce creux la cuiller. Ainsi, il est plus facile à réaliser.

Publicités